Bénin/présidentielle: Théophile Yarou, l’autre valeureux candidat des FCBE
se rendre sur le site newsafrika.info
    
Bénin/présidentielle: Théophile Yarou, l’autre valeureux candidat des FCBE

Il a rang d’Homme d’État. Il a fait ses armes sociopolitiques au premier plan au Bénin, servant avec loyauté, le régime défunt du président Yayi. Aujourd’hui, figure emblématique des FCBE, Théophile Yarou semble être mieux indiqué pour le job présidentiel et fait d’ailleurs, l’unanimité, dans la perspective d’un projet sérieux d’alternance au sommet de l’État au Bénin.

Par Nicole HADAGBA

L’ancien ministre béninois d’État, Chargé de la Défense nationale, Théophile Yarou est depuis peu, le secrétaire exécutif national adjoint des Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE). De près ou de loin, il est désormais perçu comme ce valeureux qui incarne la susceptibilité de succéder à Patrice Talon pour le compte des FCBE, seul regroupement politique d’opposition a existence légale au Bénin.

Qui est Théophile Yarou ?

Administrateur des finances, option développement et gestion des projets de son état, le cinquantenaire Théophile Yarou est un autochtone de Bembérékè au Nord-Bénin. Il est détenteur d'un DESS en Développement local et Gestion des Projets de la Faculté des Sciences économiques et de Gestion (FASEG - UAC)  et d'un Master en Décentralisation et Développement local de l'Université africaine pour le Développement coopératif (UADC).

Il est intervenu dans le département de l’Alibori respectivement en sa qualité, d’expert en Finances et Mobilisation des Ressources locales au profit du projet d'Appui au Développement des Communes et de directeur des Ressources financières et du Matériel du ministère en charge de la décentralisation, entre 2006 et 2009.

Son parcours sociopolitique et ses convictions lui ont valu le portefeuille du ministère de la Défense sous le régime Yayi II, de 2014 à 2016. Entre temps candidats aux législatives de 2015, il s’est fait élire parlementaire avant de céder son siège à son suppléant d’alors, Garba Yaya.

Pour en arriver à cette étape, il a d’abord et avant tout, milité au sein du FARD-Alafia, ce parti septentrional, né vers 1994, dans les premières années de l’ère démocratique au Bénin. Il y est resté en toute fidélité jusqu’en 2003, année à laquelle, il a mis ses expériences politiques aux services du projet présidentiel de Thomas Boni Yayi, alors président de la BOAD et candidat à la magistrature suprême.

Au jour d’aujourd’hui, Théophile Yarou s’avère une réponse à la dextérité des millions de béninois qui optent pour l’alternance au sommet de l’État. Car, pour avoir servi sans faille, toute la Nation au haut niveau et en raison de son illustration en leader incessible dans son fief politique, ajouté sa position géopolitique, il réunit les atouts nécessaires pour mieux affronter que qui d’autre dans son parti FCBE, le président Talon. Il n’est ni  à la fin de son histoire, ni au soir de sa carrière politique.

HAN

Politique