Bénin: les fausses promesses électorales changent de camp
se rendre sur le site newsafrika.info
    
Bénin: les fausses promesses électorales changent de camp

En déplacement à l’intérieur du pays, le président béninois, Patrice Talon enregistre davantage de soutiens des populations avec des promesses utopiques relatives à son projet de réélection. Toutes observations faites, un phénomène sociopolitique se dégage: le changement de camp en ce qui concerne les fausses promesses électorales.

Par Anicet TIDJO

De Malanville à Lokossa passant par Dassa, le langage est unanime chez les populations: la réélection de Patrice Talon qui est allé vers eux dans l’exercice d’un bilan quinquennal. Elles devancent les faits ! Pour elles, le chef de l’État est en précampagne pour son projet de réélection et il faut lui exprimer leur soutien quand bien même la promesse accompagnant ledit soutien est visiblement irrationnelle. À Agbangnizoun, les populations ont promis 100% de vote en faveur du candidat Talon. Dans plusieurs localités du Bénin, ce sont des pancartes qui indiquent, “Talon, 10 ans“, Talon, 20 ans“. À Lokossa, les populations disent oui pour un second mandat. Tout ceci, sous les leaderships respectifs des cadres et leaders locaux de ces différentes localités.

Le changement de camp

Les fausses promesses électorales étaient à l’actif du politicien béninois et non à celui des populations. Aujourd'hui, ces dernières sont les toutes premières à promettre alors qu’elles n’y sont pas obligées, aussi que le moment n’est même pas venu pour cette activité. Une anecdote locale des années 1990 indique avec certitude que le peuple béninois a l’expérience de la politique et sait anticiper.

À chaque passage du chef de l’État, des commentaires fusent sur place. Pour beaucoup, Talon a promis et n’a pas honoré. Pour preuve, ils indiquent entre autres, les 20 000 logements sociaux non réalisés ; l’amélioration sociale du train de vie au Bénin et le mandat unique de transition pour lequel, il est en train d’aviser.

Très souvent, ceux qui accueillent le cortège du chef de l’État, pancartes à la main, scandant des éloges adulateurs n’ont pas accès aux échangent internes. Eux, leur rôle se limite à l’accueil et à l’animation. Ils ne sont ni associés aux échanges et ne sont ni informés et pourtant, ils constituent le grand et vrai peuple. Ce sont les Grands Électeurs qui sont concernés par le message du président. Cependant, c’est ce grand peuple qui est en train de promettre sans motif et sans motivation.  

Seule la reconstruction du Bénin ne suffit pas pour favoriser la réélection du président Talon. Sans parler au nom des populations, on note qu’elles sont insatisfaites et l’impopularité du “rupturien“ en est la preuve. Il est dans ce contexte, difficile de croire en la promesse de vote massive faite par cette même population. Rien n’est gagné d’avance pour Talon.

TAC

Politique