Bénin: MTK, un discrétionnaire et poids lourd au sein des démocrates
se rendre sur le site newsafrika.info
    
Bénin: MTK, un discrétionnaire et poids lourd au sein des démocrates

Politiquement libre d’action et de décision, l’ambassadeur de paix, Moïse Tchando Kérékou, s’engage aux côtés du parti des Démocrates patriotes (PDP) dont le nom générique est, “Les Démocrates“. Cette information qui a surpris plus d’un, a été révélée par sa prise de rôle au sein de cette formation politique d’opposition en qualité de “secrétaire aux relations extérieures“.

Par Nicole HADAGBA

Acteur politique de premier plan au Bénin, l’ambassadeur Moïse Kérékou s’est raréfié sur la scène politique béninoise depuis des années. Alors qu’on pensait qu’il a renoncé à la chose politique ; car, son expertise est constamment sollicitée pour la gestion du Fonds d'Investissements et de Solidarité de la Diaspora Africaine -mis en place par la Maison du Savoir et des Opportunités (MSO) et visant à réconforter la création d’emploi au profit de toute la jeunesse africaine-, son nom est apparu dans le bureau politique national du PDP.

Il faut être Moïse Kérékou pour vouloir concilier ses charges au niveau de la Maison du Savoir et des Opportunités (MSO) siégée à Lomé et la participation à l’animation de la vie politique chez soi au pays. Il en a plein et trop à faire à part la politique béninoise dans laquelle, il n’a visiblement rien à gagner pour l’heure. Toutes les autorités béninoises qui ont été appelées à gérer un fonds et/ou une institution internationale se sont carrément résignées et ont pris leurs distances avec la politique. Des exemples sont légion. Lui, il va faire l’exception, mais à quel prix ?

Pourquoi l’opposition ?

Ce n’est rien d’autre qu’une volonté délibérée et surtout, en vertu des convictions qui sont les siennes. Il a rang d’Homme d’État et il est doté de son pouvoir discrétionnaire personnel, lequel lui donne une entière liberté d'action et de décision ! Cependant, d’autres raisons comme le verrouillage du système electoral, le parrainage à polémique des candidatures, ajouté à la gouvernance Talon qui laisse à désirer à divers niveaux, peuvent valablement justifier son choix. Au sein des démocrates, il n’y pas aussi par hasard : des médias locaux l’annoncent depuis des mois en lice pour la présidentielle de 2021 au Bénin. Quoi qu’on puisse dire, il fait le poids et est capable de gérer une République mieux que quiconque.

L’homme si connait en science de Gestion et en Sciences politiques ! Il est titulaire d’un MBA et d’un Master en sciences politiques, option Relations Internationales. Actif au sein de la diaspora africaine constructive, il a fait preuve de son expertise dans plusieurs États du monde au profit des secteurs du développement et de la promotion socioprofessionnelle des jeunes. Il vient juste de mobiliser à Dubaï, lors de la 3ème édition du mois de la diaspora africaine constructive, 650 millions de dollars pour le financement des projets en Afrique. Boni Yayi, ancien président béninois l’a fait ambassadeur du Bénin en Turquie. Il a un carnet d'adresses dans les Pays Arabes et ceux du Golfe. Il est par ailleurs auteur du livre, « Union Africaine et processus d’intégration» paru aux éditions l’Harmattan et qui l’a fait lauréat de la mention Spéciale  «Forum Francophone des Affaires».

HAN

Politique