Célébration du 1er mai: le Synatramap donne son quitus pour la pérennisation de la Sobémap
se rendre sur le site newsafrika.info
    
Célébration du 1er mai: le Synatramap donne son quitus pour la pérennisation de la Sobémap 

Les travailleurs de la Sobémap sous la houlette du Syndicat National des Travailleurs des Manutentions Portuaires (Synatramap) ont célébré, mardi la fête des travailleurs. Dans son intervention le secrétaire général dudit syndicat, Maxime SESSOU  a fait savoir que le but de la lutte syndicale ne vise pas la destruction de  l’employeur ni de la société, plaidant pour la pérennisation de la société.

Lire l’intégralité de son discours

Monsieur le Directeur Général de la SOBEMAP ;

Madame et Messieurs les Directeurs Techniques de la SOBEMAP;

Messieurs les Conseillers Techniques du Directeur Général ;

Monsieur l’Assistant du Directeur de l’Exploitation ;

Messieurs les Chefs Départements;

Mesdames et Messieurs les Membres du Bureau Directeur du SYNATRAMAP ;

Mesdames et Messieurs les Chefs  de Services;

Mesdames et Messieurs les Chefs Section ;

Distingués Camarades Travailleurs, en vos divers rangs et grades.

Le 1ermai, notre journée, est placé sous le signe de deux expressions qui pour nous, militants et syndicalistes, résonnent dans nos esprits avec force : notre pain quotidien et la pérennisation de notre entreprise. Autrement dit, le but de la lutte syndicale ne vise pas la destruction de  l’employeur ni de la société dont il a la charge mais elle reste et demeure l’arme qui permet à l’employé de préserver son pain dans l’espérance d’un avenir meilleur.

Camarades Travailleurs

Dans un environnement de travail fait de méfiance, de la trahison, de menaces ouvertes sur les  emplois et de l’accaparement planifié de notre société, le SYNATRAMAP doit –il déposer les armes ?

A grand jamais  nous n’allons pas courber l’échine. Le flambeau de développement de la SOBEMAP que nous avons reçu de nos aînés, nous le transmettrons à la génération actuelle qui ne ménagera aucun effort pour le transmettre à la future génération avec beaucoup de prospérité. 

Camarades Travailleurs

Je voudrais convier nos dirigeants à quel niveau que soit au respect des mémoires des feux VASSEUR et son Excellence Emile –Derlin ZINSOU. Ils ont nationalisé le GEMADA pour subvenir aux besoins du peuple Béninois au péril de leur vie. Ils constituent désormais un rempart à tous ceux qui voudront de la disparition de la SOBEMAP.

Camarades travailleurs,

Quand nous disons disparition de l’entreprise, nous parlons dans notre cas de la privatisation, de l’ouverture de capital ou de la fameuse expression en vogue pour prendre le contrôle des entreprises d’Etat. Il s’agit du Partenariat Public Privé (PPP). Après avoir englouti des millions dans le partenariat SOBEMAP TRANSNET sans recevoir une boîte ou conteneur, ils s’acharnent à enterrer ledit partenariat au profit de leur PPP dont seuls eux savent réellement ce qui s’y cache.

Camarades travailleurs,

L’heure est grave, des manœuvres sont en cours d’exécution pour forcer l’ouverture du capital de la  SOBEMAP ou ouvrir ses activités à ses actuels clients qui sont quand même satisfaits des prestations à eux offertes.

Camarade travailleurs,

Gardons le courage et travaillons sans relâche. La SOBEMAP n’est plus en situation de baisse de trafic. Aujourd’hui, le trafic a doublé et les vaillants travailleurs sans équipements modernes reçoivent tous les jours les félicitations de la communauté portuaire et des armateurs qui sont nos principaux usagers.  

Camarades travailleurs,

Les prochains jours présagent de grands moments de réflexion, de mobilisation, d’engagement et de luttes pour barrer la voie aux fossoyeurs de la SOBEMAP. Est-il encore nécessaire de  rappeler ici que la SOBEMAP a une âme forte ? Cette âme est l’âme nourricière de plus de cinq mille âmes directes. Son souffle est le souffle de tous ces travailleurs qui ont par leur sueur, leur sang et même leur vie, bravé dans des navires et sous les intempéries de toute nature la douleur de la manutention pour faire prospérer la SOBEMAP. (UNE MINUTE DE SILENCE).

Camarades travailleurs

Nos exigences pour la survie de la SOBEMAP sont nombreuses. Et nous prenons le ferme engagement en ce 1er Mai 2018, jour de remise du cahier des doléances des travailleurs de la SOBEMAP d’œuvrer sans cesse pour l’amélioration continue des conditions de vie et de travail du personnel et de remporter le défi de la préservation de la SOBEMAP dans le patrimoine de l’Etat.

Vive le SYNATRAMAP

Vive la SOBEMAP

Vive le BENIN

Je vous remercie

Le Secrétaire Général

Maxime SESSOU  

Société