“Griff Perso“: le fief des efforts méritoires à soutenir
se rendre sur le site newsafrika.info
    
“Griff Perso“: le fief des efforts méritoires à soutenir

Aspirant à l’auto emploi durable et à la création de richesse, deux trentenaires dévoués, Hospice Acclombessi et Serge Padonou expriment par la pratique, depuis 2013,  leurs idéologies entrepreneuriales sous la houlette de “Griff Perso“, une méga entreprise dédiée à la cause et regroupant plusieurs ateliers de personnalisation à Cotonou au Bénin.

Par Anicet TIDJO

En réponse à l’obstruction du marché professionnel et l’accès difficile aux emplois réservés aux diverses formations classico académiques, “Griff Perso“ s’est assignée en toute responsabilité, l’audacieuse mission de soulager par le truchement de la personnalisation des objets, les peines d’une jeunesse outrée et brimée dans la tentative de la quête d’emploi durable.

“Griff Perso“ par ossature…

Cette première filiale de personnalisation au Bénin compte à son actif, quatre départements fonctionnant en plein temps. Il s’agit notamment de la GP-Disign qui assure tous les travaux relatifs à la décoration, à la ligne vestimentaire et au packaging ; de la GP-Production qui prend en charge la promotion artistique, la production musicale et cinématographique ; de la GP-Print au niveau duquel sont faits, l’impression sur tous les supports, les gadgets publicitaires et l’imprimerie et le département, la GP-Com consacrée au conseil en communication, à l’évènementiel et à l’identité visuelle.

Projets exécutés…

Pour mieux canaliser cette jeunesse qui, de plus en plus est désorientée et perdue dans les métiers classiques qui n’offrent plus d’opportunités, les promoteurs de “Griff Perso“ ont mis en œuvre le projet ‘’Plus de Jeunes Sans Formation (PJSF)’’, au sein duquel ils forment à coût forfaitaire, des volontaires dans les métiers d’arts. Ces jeunes reçoivent leur parchemin au cours d’un événement spécial dénommé “LA NUIT DES MÉTIERS D’ARTS“. LA culture béninoise à travers son art est célébrée au cours de cette soirée connaitra sa 3ème édition cette année.  Le second projet c’est ‘’Top vendeur 229’’. Une compétition qui met en jeu plusieurs jeunes autour des produits qui défendent le patrimoine culturel et touristique du Bénin. À la fin, les lauréats sont gratifiés d’une entreprise clé en main. C'est-à-dire le showroom “Griff Perso“ d’une valeur de 2 millions de francs CFA avec un fonds de roulement d’un million de francs CFA avec une moto. S’agissant de la commercialisation des objets de la marque “Griff Perso“, des projets de partenariats ont été établis entre la direction commerciale et des commerçants de la place qui installent des showrooms pour l’écoulement desdits produits et l’apport d’affaires. Il est à noter qu’il est en cours de création, une organisation non gouvernementale, “Les amis de Griff Perso“ à vocation sociale pour appuyer les initiatives socioprofessionnelles.

En perspective, les innovateurs de “Griff Perso“ nouent avec l’Université d’Abomey-Calavi, un partenariat susceptible de réinsérer professionnellement dans les métiers d’arts, des potentiels désœuvrés, mais détenteurs de diplômes supérieurs.

Impact direct !

“Griff Perso “ fait valoir ces quatre années d’expérience dans la création de l’auto emploi à travers la mise sur le marché de plus de 150 jeunes experts dans les métiers d’art. Serge Padonou et Hospice Acclombessi ont réussi à prouver à cette génération de jeunes qu’elle peut en mine de rien, acquérir son indépendance professionnelle et qu’ils peuvent stratégiquement mener plusieurs activités à la fois sans pour autant se stresser. Ils constituent une réponse efficace à la cybercriminalité, à l’oisiveté et la passivité des jeunes. En conséquence, des centaines d’autres “Griff Perso“ se profilent à l’horizon.

La projection sur l’avenir

Ayant pour credo, “Griff Perso, faites maintenir le regard sur vous “, l’unique firme de personnalisation au Bénin nourrit le rêve de se faire représenter des toutes les capitales africaines afin de mieux se faire connaitre et surtout de se rapprocher d’avantage de la clientèle. Elle entend aussi passer à l’étape de leader dans l’évènementiel et dans la conception des projets de communication. Développer et détenir le monopole de la personnalisation et l’impression sur divers supports ; ouvrir le large partenariat et permettre à la jeunesse de mieux rêver sont autant d’objectifs entamés, mais qui méritent d’être réconfortés.

Inféodés par l’hypothèse ou la perspective de l’indépendance professionnelle, Hospice et Serge ont inoculé à “Griff Perso“, alors un ovni d’il y a quatre ans dans le monde de l’art et de l’artisanat béninois, une existence bien nourrie d’innovation et qui force davantage, l’admiration. Rien à envier aux jeunes de l’administration publique, ces promoteurs artistiques battent l’estrade et écrivent lentement, mais surement leur odyssée. Pour l’heure, ils assument avec détermination et abnégation et coudoient tous les partenariats susceptibles de hisser au mieux ladite filiale de personnalisation au sommet des entreprises multinationales.

TAC

Artisanat