Les perspectives et vœux de l’honorable Gérard Gbénonchi pour 2019
se rendre sur le site newsafrika.info
    
Les perspectives et vœux de l’honorable Gérard Gbénonchi pour 2019

A l’orée de cette nouvelle année, le député de la 11ème circonscription électorale Gérard Gbénonchi présente ses perspectives pour 2019. Mais aussi, l’honnable adresse ses meilleurs vœux à tout le peuple béninois et particulièrement au Président de la république.

Présentez-vous s’il vous plaît

Moi c’est l’honorable Gérard Gbénonchi. Je suis élu de la 11ème circonscription électorale regroupant les communes d’Aplahoué, Klouékanmè et Djakotomè.

Nous venons de boucler une année, quel bilan pouvez-vous faire de l’an 2018 ?

En tant que député je pense que l’année 2018 a été l’année qui a consacré l’aboutissement de grandes réformes politiques dans notre pays. La réforme du système partisan qui a conduit a voté tour à tour la loi portant charte des partis et aussi la loi portant code électoral en république du Bénin. Ces deux lois fondamentales consacrent la réforme du système partisan et incite les différentes formations politiques, les partis politiques, les mouvements politiques à se regrouper. Il est vrai que le principe de la liberté d’association consacré par notre constitution est respecté, le multipartisme intégral est reconduit dans la charte. Les nouvelles conditions incitent au regroupement des partis politiques et forces politiques pour constituer de grands pôles. C’est ce qui a conduit à la naissance du parti l’Union progressiste dont je suis membre et aussi à la construction du bloc républicain qui sont les deux partis phares de la majorité parlementaire. En plus de cela, il y a aussi les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) et d’autres partis qui sont parties pour des formations politiques. Nous avons assisté en 2018 à des changements au plan politique. Donc une recomposition de la classe politique au Bénin. C’est globalement ce que je puis dire dans le bilan politique. Beaucoup de loi ont été votées pour impacter la vie des Béninois. Je prends l’exemple de la loi portant fondement dérogatoire à l’état civil dont je suis l’initiateur, qui permet au gouvernement d’offrir à plus de deux millions cinq cent Béninois des actes de naissances gratuitement. C’est un acquis pour le peuple si on comprend l’importance de l’acte de naissance dans la vie d’un citoyen. En plus de cela, le gouvernement est en train d’exécuter son programme d’action et beaucoup de projets phares ont pris corps en 2018, comme l’asphaltage qui est rentré dans sa phase active où des marchés ont été conclus et attribués à des entreprises, les travaux de construction de route sont aussi en cours.

Personnellement, il n’y a pas de changement majeur. Je rends grâce à Dieu pour m’avoir permis d’avoir le souffle de vie. Je n’ai pas eu d’événements malheureux dans ma famille, sur ma personne. Les maladies sont naturelles mais Dieu a permis que la guérison soit au rendez-vous, je lui dis merci.

Quelles sont vos perspectives pour l’année 2019 ?

Mes perspectives, sont d’abord que mon parti l’Union progressiste puisse se développer, avoir un encrage au plan national, prend d’assaut tous les villages du Bénin, s’implanter partout et engranger massivement de militants, et que nous abordons l’élection législative de 2019 en toute sérénité et que nous la gagnons. Que l’Union progressiste sorte majoritairement gagnante et ainsi, moi aussi indirectement je serai gagnant. Je pense qu’ainsi moi-même je serai réélu. C’est mon souhait et c’est ce que je demande à Dieu.

Parlant des projets pour 2019, quels sont vos souhaits les plus chers ?

Merci pour l’occasion que vous m’offrez de présenter mes vœux pour l’année 2019. D’abord, au Chef de l’Etat qui est le premier des Béninois, que Dieu lui accorde la santé en 2019 pour qu’il puisse continuer de conduire le Programme d’actions du gouvernement (Pag) et les projets majeurs afin impacter la vie des Béninois. A tous ses ministres, ses collaborateurs, je souhaite pleine santé, que Dieu les garde. J’en profite pour souhaiter mes meilleurs vœux au président de l’Assemblée qui est le président de la seconde institution de l’Etat. Que Dieu lui accorde la santé pour qu’il puisse conduire l’assemblée nationale jusqu’à la fin de la 7ème législature. Je voudrais dire un mot à l’endroit de mon mentor, le président Bruno Amoussou. Que Dieu lui accorde la pleine santé, la bonne santé et longue vie, parce que nous avons encore besoin de lui pour longtemps encore. A l’endroit du peuple béninois dans son ensemble, je souhaite que l’        année 2019 soit une année de réalisation de tous leurs vœux et que Dieu leur accorde la santé. Quand vous avez la santé, vous avez tout. Que leurs projets phares et leurs rêves se concrétisent. Et je veux descendre dans le Couffo pour souhaiter à ses populations une bonne santé. Que Dieu leur permette de vivre le fruit de leur labeur. Que la pluie soit au rendez-vous en 2019 pour leur permettre d’avoir une abondante récolte qui leur permettra de s’épanouir. Un clin d’œil spécial à la 11ème circonscription électorale à qui je dis merci pour tout. Que Dieu les garde et leur accorde le bonheur en cette nouvelle année.

Un mot pour conclure cet entretien

Une fois encore ‘’Bonne et heureuse année 2019’’ à tous les Béninois, à toute ma famille et à tous ceux qui me sont chers.

Société