Francafrique: Luigi Di Maio réconforte la position de l’Urgence Panafricaniste
se rendre sur le site newsafrika.info
    
Francafrique: Luigi Di Maio réconforte la position de l’Urgence Panafricaniste

Cotonou, le mardi 22 janvier 2019-[NEWS AFRIKA]-L’appel à libération lancé par Luigi Di Maio, le premier-vice ministre italien à la France au profit des peuples noirs qui croupissent sous les affres de la francafrique est un signe fort qui stipule prise en compte des lobbyings de l’Urgence Panafricaniste ; C’est qu’a expliqué, ce jour à l’Hôtel du Lac de Cotonou, l’homme fort de l’U.P, lors d’une conférence de presse.

Par Bertrand DEGNON

Le réquisitoire du premier Vice-président Italien contre la France a été suscité par Urgences Panafricanistes de Kèmi Séba. La réaction du gouvernement italien, notamment à travers  son premier Vice-ministre contre l’Etat français est partie de quelque part. Et c’est ce que le premier responsable de l’Ong Urgences Panafricanistes a expliqué à la presse béninoise. 

Le plaidoyer de l’Urgences Panafricanistes à l’endroit du Mouvement des Cinq étoiles « M5S » a reçu un écho favorable ! Grâce au pragmatisme de son leader charismatique Kèmi Séba qui peut déjà se réjouir d’avoir fait du chemin.

Ce qu’on peut déjà qualifier des premiers effets du Front commun contre le néocolonialisme français trouve ses origines dans la diplomatie offense engagée par l’Ong Urgences Panafricanisme à l’endroit du mouvement “5 étoiles“ que dirige le premier-vice ministre italien, Luigi Di Maio. Les dernières déclarations de ce personnage politique italien qui a adressé un cinglant réquisitoire contre la France en ce qui concerne le néocolonialisme exacerbé et la question migratoire a tôt fait de provoquer la conférence de presse organisée par le président de l’Ong Urgences  Panafricanistes pour situer le contexte.

Pour ce farouche combattant, la France a toujours brandi l’arme de l’impérialisme de la vertu pour exercer son hégémonie sur les peuples noirs et les asservir à tous les niveaux. Des explications fournies par le panafricaniste avéré, il revient aux pays africains de définir leurs propres priorités de développement. Mais curieux constat, la France s’oppose à cet idéal et use de tous les moyens possibles maintenir le continent sous sa domination.

Ce qui n’est pas de nature à rêver d’une éclosion de l’Afrique dont les richesses sont incommensurables. Et cela, le mouvement Urgences Panafricanistes veut travailler à inverser la tendance. Relevant une crise identitaire au sein de l’Union Européenne, le président Kèmi Séba a laissé entendre que c’est le moment plus que jamais pour les pays africains, de lutter pour la souveraineté et de décider de leur sort. Evoquant les combats menés à l’échelle internationale par sa structure, Kémi Séba a salué la démarche du premier vice-président Italien pour avoir accédé à leur requête.

Pour la petite histoire, Kemi Seba avec son ONG Urgences Panafricanistes sont les principaux acteurs qui ont eu à « sensibiliser » le mouvement « 5 étoiles » de Luigi Di Maio sur la nécessité de s’attaquer au néocolonialisme qui est la racine des déstabilisations du continent africain, plutôt qu’aux simples migrants qui ne sont en Europe que parce que leurs pays sont déstructurés et déstabilisés.

Restant sur la même longueur d’onde que le premier Vice-président Italien, le président du mouvement Urgences Panafricanistes estime que l’Union européenne doit imposer des sanctions contre la France et ses complices.

Avec cette position affichée de Luigi Di Maio, on peut dire que les premiers effets de la rencontre de Rome au Parlement italien en Septembre 2018 dans les bureaux du Mouvement 5 étoiles se font découvrir. La fin du long règne de la Françafrique et du Franc CFA est proche. La décolonisation des pays africains voulue par le mouvement Urgences Panafricanistes commence par avoir une issue favorable.

DEB

Diplomatie