La levée d’immunité de trois députés honore le Bénin, Selon Armand Zinzindohoué
se rendre sur le site newsafrika.info
    
La levée d’immunité de trois députés honore le Bénin, Selon Armand Zinzindohoué

Blanchi par la justice béninoise dans le dossier “ICC services“ qui lui a valu quatre comparutions, Armand Zinzindohoué, ancien ministre béninois des Travaux publics et ancien ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a soutenu jeudi, en vertu de son expérience qu’il est de l’intérêt des députés mis en cause de se mettre à la disposition de la justice, dans un entretien accordé à News Afrika ! Au passage, il a qualifié de méthodique, d’objective et de pragmatique, la gouvernance du président Talon qu’il a appelé à maintenir le cap !

News Afrika : en votre qualité d’acteur politique de premier plan au Bénin, dites nous ce qui vous occupe ces dernières années et faites nous savoir si selon vous, tout va bien ou pas pour le Bénin sous le régime Talon ?

Armand Zinzindohoué : j’ai fini mes 30 ans de carrière dans l’administration publique de mon pays en tant qu’ingénieur d’Etat des travaux publics ! Je suis actuellement un consultant de rang international ; je suis un homme de réflexion ; je suis un observateur politique et je fais aussi de la recherche. Voilà ce qui m’occupe, ces dernières années !

La question sur l’état de la Nation m’amène à vous dire qu’il y a un adage qui dit que rien ne marche parfaitement ! Perdre son temps à critiquer ne sert jamais à rien ! Réfléchir pour mieux agir est la seule manière digne d’une personne intelligente ! Nous pouvons constater qu’avec le président Patrice Talon, il y a la volonté de mieux faire, la détermination de décoller et de tirer le Bénin vers le haut ! Le Bénin est rentré dans une ère de progrès  avec le régime Talon. C’est important de souligner les appréciations de la mission du FMI sur l’assainissement des finances publiques au Bénin. On a aujourd’hui une gouvernance méthodique et non pifométrique, ni d’improvisation. Je saisi en conséquence, la présente occasion pour demander à tous les béninois d’accompagner le président Talon dans sa volonté de mieux de faire.

La lutte contre la corruption sous Talon est-elle sélective ou objective ?

La corruption est un fléau dont les retombés sont immenses, énormes ! On voit plutôt la détermination farouche d’un Homme d’Etat à lutter contre ce mal et donc son engagement dans cette lutte n’éprouve rien de sélectif ! Il n’a pas de cadeau à faire à un proche ! Sa méthode démontre combien de fois il fera punir un proche mêlé à une malversation. Pour moi, la lutte contre la corruption sous le président Patrice Talon est objective et non sélective ! Nous saluons cette détermination à lutter contre ce fléau qui plombe le développement des pays.

Votre avis sur la levée d’immunité à trois députés, une première au Bénin !

C’est vraiment une première ici au Bénin  et ça honore notre parlement et notre Nation !  Grand hommage aux députés qui ont voulu répondre favorablement à la justice qui a demandé cette levée d’immunité. Je salue leur courage! Quand c’est comme cela, ça attire les investisseurs ! Ce sont des choses qui constituent un attrait pour les investisseurs. On comprend aujourd’hui le parlement n’est plus un lieu des intouchables, ce n’est plus un refuge, ce n’est pas un sanctuaire! Nous ne pouvons plus dire aujourd’hui que le parlement est la caverne d’Ali Baba et les gens peuvent aller s’y refugier ; c’est très significatif ! Cette levée d’immunité est dans l’intérêt même des députés mis en cause puisque ça leur permet d’aller laver leurs honneurs devant la justice ! C’est de ça il est question ! Il faut faire confiance à la justice de son pays. Ce sont des soupçons qui pèsent sur eux, mais seule la justice peut les innocenter ; nous sommes un pays démocratique et notre constitution confère ce pouvoir à la justice. Moi qui suis ici, j’ai pris par là ! J’ai comparu quatre fois devant un collège de trois juges, ils ont fait leurs investigations, mais aucune charge n’a été retenue contre moi. La justice a lavé mon honneur en me blanchissant entièrement !

En vertu de vos expertises, donnez nous votre lecture sur la sécurité des biens et des personnes sous le régime actuel !

La sécurité qui est l’absence de l’insécurité est un travail de tous les jours ! On relève beaucoup d’avancées ! La fusion de l’ex police nationale et de l’ex gendarmerie pour donner corps à la police républicaine est l’une des réformes salutaire. Nous à notre temps, on était conscient qu’il fallait faire quelques choses du genre parce qu’on relève une sorte de rivalité, de concurrence entre ces deux forces qui, chacun, voulait tirer le drap de son côté. On voulait faire des prouesses propres à la police ou à la gendarmerie à part. En clair, cette fusion vient corriger cette rivalité qui est humaine, mais qui n’est pas de nature à efficacement lutter contre l’insécurité. A tout seigneur tout honneur ; il faut rendre à césar ce qui est à césar et à Dieu ce qui est à Dieu ! Je salue ce courage qu’ont eu le président Talon et son gouvernement. Il y a aussi l’effort de doter cette police républicaine de moyens qu’il faut encourager aussi. Les forces de l’ordre font ce qu’ils peuvent, il faut l’accompagnement des populations aux seins desquelles se commettent les actes d’insécurité. Il faut donc, une forte implication de ces dernières ! Aujourd’hui les renseignements sont centralisés alors qu’avant la police gardait ses renseignements à part et la gendarmerie de même sur la même zone. C’est donc une réforme nécessaire et rationnelle qui profite largement à la sécurité des biens et des personnes.

Quel message avez-vous dans le cadre de la célébration de l’indépendance du Bénin ?

Mon message dans le cadre de la 58è anniversaire de l’indépendance de notre pays est qu’ensemble bâtissons le Bénin ! Changeons de pratique ; la politique politicienne ne fait pas avancer le pays. A-t-on déjà tout donné aux populations, l’eau potable, la lumière, la santé, les écoles…. ? Qu’est-ce que nous laissons aux générations montantes ? C’est à ces questions de fond qu’il nous faut des réponses ! C’est l’union qui fait la force ! C’est la main dans la main qu’on va actionner le développement du Bénin.

Quels sont en perspectives vos projets politiques ?

Que je puisse progresser politiquement ! Nous prenons ce que la vie nous offre ! Vous pouvez planifier des choses pour un autre sens, mais  la vie vous change de direction. Si on me fait appel pour servir la Nation pourquoi vais-je refuser ? C’est une expertise, je ne pourrai pas refuser ; moi j’ai fait mes preuves ! Si éventuellement d’autres portes s’ouvrent, je rentre !

Vos conseils aux actuels gouvernants

Il faut maintenir le cap, car le Bénin est sur de la bonne voie sous le président Patrice Talon ! C’est une gouvernance méthodique, objective et pragmatique ! En réalité, c’est lié à l’homme ; Patrice Talon a fait ses preuves et le Bénin a beaucoup à tirer de lui. Il est du secteur privé et il pose des actes ponctuels. C’est une chance pour le Bénin !

 

Propos recueillis par Gaëtan Nato

Réalisation : Anicet TIDJO

Politique