COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’ANUB, RELATIF A LA CELEBRATION DE LA JIFA 2018
se rendre sur le site newsafrika.info
    
COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’ANUB RELATIF A LA JIFA 2018

Les femmes béninoises à l’instar des communautés africaines, célèbrent, ce 31 juillet 2018, la 56ème édition de la “Journée Internationale de la Femme Africaine“, (JIFA-2018). Désignée à son instauration par l’Organisation Féminine Continentale Africaine, le 31 juillet 1962 à la Conférence des Femmes Africaines tenue à Dar ES Salam en Tanzanie, la JIFA de nos jours qui a officiellement été promulguée en 1963 par les Nations Unies et l'O.U.A, enregistre une sorte de sobriété dans sa célébration à chaque édition !

Touchée par cet état de chose déplorable, l’Association des Nations Unies au Bénin (ANUB) se fait le devoir responsable et humanitaire de donner d’engouement à cette journée incessible en se joignant à toutes les femmes africaines, en l’occurrence, celles béninoises dans l’hypothèse d’une série de synergies d’actions susceptibles d’amoindrir les maux qui entravent sur le continent africains, leur émancipation sur tous les plans.

L’ANUB ne trouve aucune objection à célébrer au quotidien, la femme puisqu’elle est source de vie puis conservatrice des survies ! En conséquence, a-t-elle suggéré qu’il y ait assez de célébrations grandioses au profit des femmes tout comme celle de la journée du 8 mars afin que progressivement, ces dernières découvrent leurs droits et valeurs supra-familiales, lesquels légitimeraient dans leurs propres consciences, leur indispensable participation au processus du développement à tous les niveaux de la chaîne.

C’est pourquoi l’ANUB a retenu pour thème : “Participation active des femmes au processus du développement, des foyers au sommet de l’Etat“ à l’occasion de la présente journée tout exprimant sa détermination à lutter aux côtés des femmes contre toutes les formes de violences dont elles sont constamment victimes, ici et ailleurs sur le continent africain ! C’est aussi une occasion propice d’exhorter toutes les femmes à se référencer à Angélique Kidjo, Ellen Johnson Sirleaf, Kolinda Grabar-Kitarović….. qui servent au même titre que les hommes, leurs Nations respectives. Ce faisant, les femmes feraient mieux leurs propres promotion et surtout, réconforteraient les hommes dans le processus du développement.

Dans sa posture de jeune association ayant pris le train en marche, l’ANUB entend mettre les bouchées doubles pour multiplier ses actions en faveur de la promotion et de l’autonomisation des femmes. Quant à cette journée qui vit la sobriété depuis plusieurs décennies, elle compte communiquer sur elle à travers des campagnes médiatiques diverses. Considérant le nombre d’âmes et d’activités que fédère une seule femme, l’ANUB s’en voudrait de ne pas encourager la gente féminine et lui exprimer tout son soutien.

Vive la JIFA 2018

Vive la Femme

Vive l’ANUB

Et vive l’Afrique. 

Le Président de l’ANUB
Société