Togo/Anac: le Col. Dokisime Gnama Latta aux pas des charges
se rendre sur le site newsafrika.info
    
Togo/Anac: le Col. Dokisime Gnama Latta aux pas des charges

Parmi les plus fidèles à la vision du chef de l’Etat Togolais, Son Excellence Faure Gnassingbé,  nous pouvons bien évidement citer, l’ancien ministre de la Sécurité et actuel, directeur général de l’Agence nationale de l’Aviation civile du Togo (Anac-Togo), Dokisime Gnama Latta. Le pilote de ligne, par son professionnalisme, son dynamisme et surtout par sa rigueur au travail, ne cesse de montrer sa loyauté à suivre la vision du chef de l’Etat Togolais à travers, la réussite du Programme national de Développement (PND).

Par Herve DAGBA

C’est ce qu’il a encore démontré en organisant à Lomé, du 9 au 13 septembre 2019 dernier, un atelier de formation sur la sécurité des pistes. L’objectif recherché par le directeur général de l’Anac-Togo, le colonel Gnama Latta puisque c’est de lui qu’il s’agit,  est d’identifier les risques liés aux incursions de pistes sur les aérodromes afin de les altérer et de les réduire à un niveau de sécurité acceptable pour les opérateurs aéroportuaires.

Consciente de la situation,  l’Anac-Togo a adopté depuis 2013, une décision portant établissement d’un nouveau programme de sécurité. Cet atelier a été l’occasion pour les participants venus des quatre coins du monde, d’acquérir des notions et éléments d’orientations supplémentaires ; de discuter leur préoccupation afin de tirer profit des bonnes pratiques issues des échanges mais aussi, des expériences des experts venus de très loin comme les états unis pour aider les pays africains.

Selon le directeur général de l’Anac-Togo, dans un discours clair prononcé avec une éloquence avérée, lors de la cérémonie d’ouverture, cet atelier est “un atout particulier“ pour des participants qui sont pour la plupart, personnels publics impliqués dans les activités de sécurité de pistes de leur différent pays de provenance.

Pour le représentant de l’Organisation de l’Aviation civile internationale (OACI), les accidents liés à la sécurité des pistes ont représenté dans le monde environs 59 % des accidents des vols commerciaux réguliers des aéronefs entre 2014 et 2018.

Mark Sondou, directeur de cabinet,  représentant du ministre togolais des infrastructures et des transports,  a quant à lui, indiqué que suite aux recommandations de l’OACI sur les questions de sécurité de piste, basées sur les résultats de ces audits de supervision de la sécurité et de sureté de piste, les Etats “ont accordé une priorité“ à la mise en œuvre d’un programme de sécurité de piste sur les aéroports.

C’est pour mettre en œuvre ces recommandations et se conformer aux dispositions internationales relatives à la sécurité de piste que l’Etat Togolais à travers l’Anac, a un programme de sécurité de piste, programme à travers lequel, la société aéroportuaire de Lomé Tokoin (SALT) a mis en place sur l’aéroport international Gnassingbé  Eyadema, une équipe de sécurité de piste opérationnelle.

Ainsi, dans le souci de renforcer ces mesures, le chef de l’Etat Togolais a mis en place un vaste programme de réaménagement des infrastructures aéroportuaires avec la construction d’une nouvelle aérogare, dotée des installations des équipements de dernière génération afin de  répondre aux défis de l’heure.

Rappelons une fois de plus,  que ce programme a prévu également la construction d’un système hydratant  dont la première phase est déjà terminée et la deuxième en cours de réalisation pour permettre non seulement, le ravitaillement rapide des avions en carburant mais aussi, d’éviter les incursions de piste provoquées par une présence élevée des mouvements des véhicules sur l’aire de mouvement. Cinq jours de fructueux et bénéfiques échanges entre acteurs aéroportuaires.

Aéroportuaire