Kemy Seba dénonce l'injustice faite à la race noire de Mauritanie
se rendre sur le site newsafrika.info
    
Kemy Seba dénonce l'injustice faite à la race noire de Mauritanie

L'international panafricain Kemy à la tête de l'ONG Urgence panafricaniste a donné une conférence de presse, ce samedi 13 octobre 2018 à l'espace Tchif de Cotonou au Bénin pour dénoncer l'injustice faite au panafricaniste Biram Dah Abeid tout en exprimant sa solidarité à la victime condamné en Mauritanie Pour deux ans.

Par Elie DOSSOU

''L'heure est grave !'' c'est sur cette expression que Kemy a commencé la conférence de presse en réclamant la libération du panafricaniste Biram Dah Abeid qui a été arrêté, le 07 Août 2018 et condamné à deux ans de prison.

Une affaire qui, selon Kemy Seba, retient l'attention avec gravité et intensité des leaders politiques, de la société civile en Afrique. Car, a-t-il rappelé que  Biram est un militant qui lutte contre l'esclavage de l'homme noir qui est observé en Mauritanie.

A en croire le conférencier, il y a en Mauritanie, une race mixte, Blanche et noires, mais la population autochtone est constituée d’Harratines. Cette race est marginalisée par celle blanche donc la majeure partie vie dans l'esclavagisme.

Les harratines vivent dans des conditions défavorables et que Biram qui condamné est même nommé prix des nations unis en 2013.

Malgré que Biram Dah Abeid soit élu aux élections législatives, il ne bénéficie même pas d'une libération pour siéger au parlement. Pour finir, Kemy souligne que la même conférence de presse est organisée au même moment dans tous les pays qui abritent '' l'ONG Urgences Panafricanistes''

Société