Bénin: la PBSA veut du régime Talon, une reconnaissance d'utilité publique
se rendre sur le site newsafrika.info
    
Bénin: la PBSA veut du régime Talon, une reconnaissance d'utilité publique

Le Président de la Plate forme béninoise pour la Sécurité Alimentaire (PBSA), Daoudou Samson a souhaité, dans un entretien accordé, mardi à News Afrika que le régime en place soit regardant vis-à-vis des actions que mènent les organisations non gouvernementale au profit de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Bénin.

News Afrika : Vous aviez été réélu à la tête de la PBSA, dites nous, sous quel signe placez-vous ce nouveau mandat ?

Daoudou Samson : Je place ce nouveau mandat sous le signe de l'union renouvelée.  En effet,  si nous restons unis comme nous le sommes, Dieu continuera de nous bénir et nous ferons des exploits.

Quels ont été les avancées à l’actif du mandat qui a pris fin ?

Au cours du mandat qui a pris fin,  nous avons eu assez d'avancées.  Ce qui nous réconforte par dessus tout,  c'est que la plate forme a pu se doter de tout ce qui lui manquait pour être administrativement et juridiquement irréprochable.

Quelles sont les attentes de la PBSA du régime en place ?

La PBSA souhaite que le régime en place lui accorde la reconnaissance d'utilité publique.

Le régime Talon boucle deux ans d’exercice du pouvoir; est-ce que selon vous, un pas est fait ou que la volonté d’aller vers la sécurité alimentaire existe ?

Oui,  un pas est fait dans le domaine de la sécurité alimentaire,  oui la volonté existe ;  mais nous souhaitons vivement les gestes soient joints à la parole.

Quels sont vos conseils au pouvoir en place, en vertu de vos expertises ?

Que le pouvoir en place mette sur pieds un mécanisme pour faciliter la tâche aux organisations qui,  comme la PBSA s'investissent activement dans la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Vos appels aux partenaires de la PBSA, à l’Etat béninois et aux citoyens…..

-Que les partenaires nous aident à réaliser ce que nous avons librement choisi de faire. Autrement dit, qu'il soit possible de négocier par rapport à l'orientation des partenaires.

-Que l'Etat Béninois s'intéresse à la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la base au sommet,  c'est à dire depuis les communes jusqu'au sommet de l'Etat.

-Quant aux citoyens, qu'ils soient perméables au progrès en tenant compte des recommandations que nous faisons suite aux analyses en la matière.

 

Société