Bénin: la Coneb exhorte à la révision des textes législatifs et réglementaires à polémiques
se rendre sur le site newsafrika.info
    
Bénin: la Coneb exhorte à la révision des textes législatifs et réglementaires à polémiques

Cotonou, le 11 mai 2019 -[NEWS AFRIKA]- La Confédération nationale des Employeurs du Bénin (Coneb) a conjointement exhorté, vendredi dans une déclaration rendue publique, le gouvernement béninois ainsi que toutes les institutions de la République à œuvrer dans les meilleurs délais, pour “la révision des textes législatifs et réglementaires à polémiques, à travers une large concertation nationale pour garantir que les élections prochaines se déroulent sans psychose et avec la participation de toutes les forces politiques qui ont fait l’effort légal demandé par les textes“.

Lire l’intégralité de la déclaration

DÉCLARATION DE LA CONEB AU SUJET DE LA SITUATION POST-ÉLECTORALE

Les événements enregistrés ces derniers jours dans le cadre du processus électoral nous interpellent, nous acteurs du secteur privé, employeurs, promoteurs d’entreprises. Nous déplorons les violences et présentons nos compassions aux familles et aux promoteurs d’entreprises affectés.

Cependant, cette situation nationale temporaire ne doit pas nous faire perdre le fil des acquis essentiels des trois dernières années et des défis à venir pour le développement de notre pays.

En effet, depuis le 6 avril 2016, de nouvelles perspectives au profit du secteur privé auréolent le quotidien des entreprises béninoises. Ceci est le gage d’un essor économique maintenant reconnu par toutes les organisations internationales du Fonds Monétaire International à la Banque Africaine de Développement. Il nous permet de créer des richesses et des emplois pour asseoir la responsabilité sociétale de nos différentes entreprises.

Ainsi, le secteur privé a engagé avec le gouvernement la transformation structurelle de l’économie, pilier n°2 du programme d’actions du gouvernement. À ce titre, la CONEB voudrait déclarer solennellement :

Considérant la volonté affichée du Chef de l’Etat et de son gouvernement de faire du secteur privé le socle du développement économique du Bénin ;

Considérant l’option faite par le chef de l’Etat de consacrer un ministère aux micros, petites et moyennes entreprises et à la promotion de l’emploi;

Considérant les réformes engagées dans les lois de finances successives pour permettre au secteur privé de s’épanouir et de contribuer efficacement au développement économique du pays ;

Considérant les mesures de suppression des pénalités, majorations en faveur de la formalisation des entreprises du secteur informel ;

Considérant les incitations fiscales pour la promotion des secteurs agricoles, forestiers, zootechniques, ou encore en faveur des artisans et des sportifs ;

Considérant la généralisation de la gratuité pour l’accomplissement de nombreuses formalités liées aux entreprises ;

Considérant les réformes du code du travail ;

Considérant les mesures de facilitation des formalités foncières ;

Considérant les mesures prises pour privilégier la production locale pour les commandes publiques....

La CONEB voudrait féliciter le gouvernement pour sa détermination et son engagement aux côtés du secteur privé et le rassurer de son soutien pour la poursuite desdites réformes. Le secteur privé s’engage à participer à l’effort fiscal, à la création de richesses partagées pour la lutte contre la pauvreté et l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) notamment la création d’emplois décents.

C’est pourquoi, nous tenons à inviter la classe politique à engager le dialogue entre ses différentes composantes pour réfléchir sur le processus électoral achevé afin d’en tirer les leçons qui s’imposent et envisager les perspectives conséquentes qui garantissent la paix, la préservation des entreprises et l’atteinte des objectifs de développement durable. Le rôle de la politique est avant tout de permettre aux citoyens de jouir de leurs droits et accomplir leurs devoirs dans la paix.

La CONEB voudrait inviter le Gouvernement, avec la contribution de toutes les institutions de la République à prendre, dans les meilleurs délais, des initiatives pour engager la révision des textes législatifs et réglementaires à polémiques, à travers une large concertation nationale pour garantir que les élections prochaines se déroulent sans psychose et avec la participation de toutes les forces politiques qui ont fait l’effort légal demandé par les textes.

La CONEB souhaite que le gouvernement prenne la mesure de la présente situation et des derniers développements de l’actualité notamment dans le secteur du tourisme, en engageant des actions hardies pour garantir la sécurité des personnes et des biens sur toute l’étendue du territoire nationale, ainsi que le suivi et l’accompagnement nécessaire de toute la classe politique pour une meilleure conduite concertée des réformes politiques, économiques et sociales.

À tous les chefs d’entreprises, la CONEB recommande de poursuivre avec courage leurs activités pour bénéficier desdites réformes et contribuer ainsi efficacement à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Puisse l’Eternel et les Mânes de nos ancêtres accompagner la classe politique et le gouvernement pour l’instauration d’un climat de paix propice à la réussite de nos affaires.

Le Président, Albin FELIHO

Ensemble le Bénin Avance

CONEB

Crise Post-Électorale