JIF-20: la D.E Gnimassou et IRETI ONG réconfortent le leadership féminin
se rendre sur le site newsafrika.info
    
JIF-20: la D.E Gnimassou et IRETI ONG réconfortent le leadership féminin

Une conférence débat portant sur le leadership féminin et maternel a réuni, 8 mars dernier, dans le cadre de la célébration de l’édition 2020 de la journée internationale de femme, des centaines de participantes à l’amphi Idriss Déby de l’UAC sous la houlette de Mireille Gnimassou, directrice exécutive d’Institut de Recherche, d’Expertise en Environnement et Technologie de l’Information (Ireti-ONG).

Par Nicole HADAGBA

C’est en partenariat avec Artemise Consulting qu’Ireti-ONG s’est entretenu pendant quatre heures d’horloge avec des femmes autour du thème, « leadership féminin et maternel », à l’Université d’Abomey-Calavi où, une exposition-vente a suivi les échanges.

“Nous sommes encore dans nos sociétés africaines, comme vous le savez, mais quoique de moins en moins, sous le diktat de la Tradition où le couloir prioritairement exclusif réservé à la femme, est celui de prendre soin de son homme, des enfants et de toute sa famille. Or, il se trouve que la femme peut et même doit faire davantage“, a soutenu la D.E Ireti-ONG dans ses propos liminaires avant d’ajouter que: “Dieu lui-même, en tirant un jour Eve des côtes d'Adam a voulu en faire une aide assortie“.

“Ce retour aux sources les plus lointaines m'autorise à situer la présente conférence dans son contexte qui est celui d'offrir un sérieux cadre de réflexion à tous sur le rôle irremplaçable que la femme tient dans le développement intégral et durable de son pays; développement qui bien évidemment n'est possible que si la femme elle même prend conscience des potentialités qui sont les siennes ainsi que des valeurs de vie, de communion et de paix qu'elle incarne dans toutes les communautés humaines“, a précisé la conférencière Mireille Gnimassou.

Loin d’être une festivité irrationnelle Mireille Gnimassou et les femmes de Calavi se sont adonnées à de sérieuses réflexions susceptibles de réconforter la posture de la gente féminine au sein de la couche sociale. A l’actif d’Ireti-ONG, on relève assez d’activités à but non lucratif. Pour l’heure, la directrice exécutive et son bureau assurent le préfinancement desdites actions. 

Société