Gouvernance chaotique: Talon prend sa dose chez les béninois
se rendre sur le site newsafrika.info
    

Gouvernance chaotique: Talon prend sa dose chez les béninois


Confus et énigmatiques dans leur mode de gestion, Patrice Talon et son gouvernement sont décriés et en passe d’être sifflés par le peuple. Tout pour lui et ses proches au détriment de la grande couche sociale à qui, il doit son élection inspirée de la culture et l’esprit de vengeance.

Par Anicet TIDJO

Patrice Talon est sujet et objet de toutes les dénonciations et critiques faites dans les coins et recoins du Bénin, sur les chaînes de télévision, sur les stations radios et sur les réseaux sociaux. La raréfaction des ressources financières touche toutes les couches sociales simplement parce que le pays a connu un changement à sa tête. Pour Dieudonné Lokossou, “le choix de Talon est une erreur de l’histoire“. D’une réforme l’autre, il a infligé la misère aux béninois dont d’aucuns ont vu leurs jobs supprimés, d’autres la régression de leurs activités sans aucune issue de réinsertion socioéconomique.

Ce Talon en qui on a cru…

Le peuple béninois a tôt découvert le vrai visage de Patrice Talon! Créer son bonheur dans l’adversité est son fort tout en restant indifférent au nombre de victimes qu’il fait. Sébastien Ajavon ne saurait passer une minute en garde à vue sans sa caution morale et pourtant, il avait gardé le silence comme s’il n’est pas informé; cette attitude, les béninois la connaissent depuis Boni Yayi. C’est tout à fait clair, aujourd’hui, que ASG dans sa posture de victime politique, a une dent contre le régime en place, auquel il a participé à la composition en toute nature.

Guidé par le gène des réformes, le gouvernement en place a passé une année à remettre en cause des décisions prises par le régime défunt sans penser à la relance du pays au plan socioéconomique. C’est une réalité que le peuple est martyrisé ! La misère frappe toutes les concessions tout comme si on sortait d’une longue période de guerre.

Talon ou l’incompétence notoire…. 

Considérant l’état délétère dans lequel se trouve la nation Béninoise aujourd’hui alors mieux portant il y a un an sous Boni Yayi, on se rend à l’évidence des carences de Talon et de ses sbires ! Ce dont ils sont pourtant conscients ! C’est  à quelques semaines de l’an un qu’ils évoquent un Pag creux ! Face à leur projet avide de réalisations sociales, ils débloquent dans la foulée, un milliard au profit des femmes inscrites aux micros crédits. Ils évoquent l’urgence de la révision de la constitution et réintroduisent avec modération, le PVI supprimé par Yayi. C’est de la diversion ! Talon en personne trouve ses astuces pour abêtir le peuple et en tirer son propre profit.

S’il était un génie plein, il n’aurait pas sitôt, à exhorter le peuple à la patience, quémandant la confiance de ce dernier qu’il a affamé ! C’est son incapacité qui fait qu’il ne peut plus compter sur les béninois pour cette révision ! En clair, Talon sait se concentrer pour une réussir une affaire, mais n’a pas l’art de gouverner, sinon de gérer plusieurs choses à la fois. Hommage et grand hommage à Boni Yayi qui était sur tous les fronts avec un populisme déplorable.

“Le compétiteur né“ a trop de limites ! Il réprime la liberté associative et les manifestations syndicales tout comme un président craintif qui ne pourrait rien faire dans ces conditions! En dix ans, Boni Yayi n’a jamais empêché les responsables d’étudiants de s’exprimer,  mais lui, oui !

Les béninois ont donné plus qu’il n’en fallait de valeurs à Patrice Talon ! “Rupture, Nouveau départ, Bénin Révélé….“, rien que des slogans baratineurs pour envelopper sa culture de vengeance qu’il entretient en tout. Le peuple a déjà connu mieux : Ehouzou, changement, refondation. Aujourd’hui, il a sécurisé ses affaires en moins d’un an ! Il met les bouchés doubles afin que le prochain président n’ai pas la main mise sur toutes les décisions. Tout ce ceci pour jouir au mieux de son passage à la tête du pays.

Talon n’a effectivement pas besoin d’un second mandat! Il se connait en quelque chose : il n’inspire aucune confiance avec sa gestion hasardeuse. Il sait mieux que tout le monde que sa seule expérience présidentielle suffirait à vie pour la relance et la pérennisation de ses affaires n'en déplaise aux victimes et adversaires.  Cependant, il ne fera pas sa volonté sans avoir pris en conséquence, sa dose chez les béninois ! Il n’a qu’à prendre conseil chez ses deux aînés encore en vie ; Dieudonné Nicéphore Soglo et Thomas Boni Yayi.

TAC

Politique