18ème C.E: Rosine Dagniho mérite hommage, respect et encouragement
se rendre sur le site newsafrika.info
    
18ème C.E: Rosine Dagniho mérite hommage, respect et encouragement

Les luttes politiques ne s’avèrent pas féminines sous nos cieux en Afrique. Cependant, elle l’est ne serait-ce qu’en miniature, dans la 18ème Circonscription électorale du Bénin, réunissant les Communes de Lokossa, Houéyogbé et Bopa. Cet engagement féminin, le député Dagniho l’assume pleinement, n’en déplaise à un groupuscule de jeunes désœuvrés, accros de chantage et surtout, très flemmard et instable au plan politique.

La politique est visiblement cet art bizarre qui donne momentanément pouvoir à n’importe qui et dans posture géopolitique ; même à un vaurien de critiquer, voir dénigrer son propre leader sous l’égide de la démocratie. Le cas de l’honorable Dagniho à Lokossa semble très ahurissant. Et pourtant, cette bonne dame donne tout ce qu’elle a pour le développement de ladite Commune sans condition. Peu de jeunes morveux ignorent de nos jours, le pacte qui l’a fait venir en politique alors qu’elle s’adonnait à son business sans plainte. Et bien, elle est l’oiseau rare dont la Commune en avait besoin. En clair, elle n’y pas venir par ambition démesurée, ni par agitation fébrile. Depuis qu’elle y est, elle a connu ascension de par ses efforts méritoires et reste dévouées à la cause commune.

Rosine Dagniho, véritable femme populaire

Dakpè Sossou sait qu’elle est un homme par agissement au plan politique. Ce faisant, elle considère tous ceux qui viennent à elle et peut donc composer avec n’importe qui et dans n’importe quelle condition. Depuis 2008, elle a son mot à dire au Conseil Communal de Lokossa et cumule deux mandatures parlementaires non pas par favoritisme, mais par conviction nourrie de son incarnation humanitaire. Deux femmes du genre pourraient valablement faire sortir l’honorable Dakpè Sossou de la politique et pour l’éternité, dans la 18ème. Quoi qu’on dise, elle là et a ce statut par le mérite à part entière. A chaque élection, les chiffres assortis des urnes lui concèdent indiscutablement respect. Elle ne fléchit pas devant eux : les hommes politiques de la 18ème ! Allusion faite aux dernière communales, elle a réalisé tout sans un ténor en soutien et avec ses propres moyens comme à l’accoutumée.

 

Politique