Bénin: Idrissou Bako, ce patriote mal vu par le régime Talon
se rendre sur le site newsafrika.info
    

Bénin: Idrissou Bako, ce patriote mal vu par le régime Talon



Le régime Talon livre, média interposé, une bataille sociopolitique contre le parlementaire, Idrissou Bako qui s’est juste fait le devoir responsable de prendre part à la rencontre avec les victimes de la suppression des certaines sociétés étatiques.

Par Anicet TIDJO

Le métronome politique de la première circonscription électorale, Idrissou Bako, ancien Dg de la Sonapra fait les frais de sa loyauté et de son patriotisme au profit des âmes faibles qui, du jour au lendemain, se sont retrouvées sans emploi par l’ivresse du pouvoir Talon.

Les faits

Pour réconforter le statut de sa Société du Développement de Coton (Sodéco), Patrice Talon et ses sbires ont entrepris des réformes qui ont finalement abouti à l’inexistence de certaines entreprises publiques sous tutelle du Maep dont la Sonapra. Des milliers de personnes se sont retrouvés sans emploi.

L’existence de la Sonapra est une menace pour la Sodéco  puisqu’à moindre incartade, cette dernière est susceptible de perdre le monopole des activités cotonnières au profit de l’État béninois par le truchement de la Sonapra réputée à assurer cette mission. Dans l’ivresse du pouvoir, le régime en place à mis fin à l’existence de la Sonapra et remerciant ses employés contractuels et occasionnels. Un tel agissement a suscité le grincement de dents dans le rang de ces derniers. Plusieurs secteurs ont connu la même situation. Semaine dernière, des parlementaires béninois se sont rapprochés des victimes afin de mieux apprécier la situation. Il en résulte qu’environ 10 500 citoyens ont déjà perdu leurs emplois en un an de gouvernance à l’actif du régime du “nouveau départ“.

Idrissou Bako a médiatiquement été lynché pour avoir occupé le poste de Dg Sonapra et donc détecteur de plusieurs informations accablantes. Son appartenance aussi au G23 des députés de la 7e législature qui est à l'écoute du peuple sera le péché mignon qu'il aurait commis.

Le dossier pour lequel il a fait la une des journaux est le licenciement abusif de plus 3.000 agents des structures liquidées sous tutelle du Maep. Par mis eux, certains agents sont conventionnés ou sur contrat a durée indéterminée et d'autres sous contrats à durée déterminée qui ont permis de réaliser plus de 450.000 tonnes de coton pour la campagne 2016-2017 comme annoncée par le ministre Delphin Koudande en charge de l'agriculture au parlement ce jeudi.

La Sonapra de 2012 à 2015

À l’envers de toutes les invectives, Idrissou Bako détient le qualificatif du meilleur directeur général. En trois campagnes cotonnières consécutives, il a progressivement fait passer la production de 174 000 tonnes à 400 000 faisant procurer plus 14 Mds de FCFA à la Sodéco de Talon en son temps. Par ailleurs, sept audits ont certifié sa parfaite gestion de cette période de crises majeures. Assez de chiffres existent sur sa gestion et sont consultables au niveau des diverses instances habiletés dont l’INSAE et la BOAD.

TAC

Politique